Nouvelle carte Rossignol : oiseau de bonne ou de mauvaise augure ?

Publié le 12/02/2024

La carte Rossignol est un projet ministériel. Elle a pour but de remplacer les multicartes actuellement détenues par les agents. Une présentation a été faite aux représentants du personnel lors du groupe de travail du 6 février 2024.

La CFDT a interpellé la Direction sur plusieurs aspects de son déploiement.

Une carte aux usages multiples...

 

Le développement de ce projet a d’abord pour objectif de renforcer la sécurité des contrôles d’accès physiques et logistiques.

 

Une seule carte permettra ainsi :

 

- l’accès physique aux bâtiments,

- les pointages horaires,

- le paiement à la cantine,

- la signature électronique,

- l’utilisation des imprimantes,

- l’utilisation d’applicatifs comme Résil, Chorus,..

 

La Direction mentionne d’autres utilisations potentielles envisageables dans le temps, notamment celle concernant le vote lors des élections professionnelles comme cela a déjà été évoqué au Secrétariat général de Bercy.

 

...de sécurité dite ‘haute’

 

Techniquement, cette carte propose de mettre en place des certificats dits « qualifiés 2 étoiles par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) suivant l’ordonnance du référentiel général de sécurité (en abrégé : RGS 2*) », qui seraient une garantie de haute sécurité.

 

Aussi, la Direction précise la nécessité pour cette carte qu’elle soit délivrée en face à face avec l’agent qui devra présenter une pièce d’identité.

Elle est strictement personnelle, ne peut pas être remise à un tiers ni envoyée par la Poste.

 

Un lot de cartes temporaires anonymes sera prévu pour pallier les problèmes de perte, le temps de délivrance de la carte pour les nouveaux arrivants, etc.

 

Aucune carte personnalisée ne sera délivrée aux agents n’appartenant pas au Ministère.

 

Aucune sanction ne serait prévue en cas de perte comme cela s’est déjà produit aux Douanes.

 

La CFDT attire l’attention de la Direction sur les blocages que peut rencontrer un agent en cas de perte d’une telle carte multi-usages.

Elle insiste sur la sensibilisation et la communication à faire auprès de ceux-ci.

 

Des questions encore sans réponses

 

La Direction exprime son souhait que tous les agents de l’Insee, y compris ceux ne travaillant pas à la Direction générale, puissent avoir accès au bâtiment White avec cette carte. La Direction ne peut pas encore le garantir.

 

L’évolution de la technologie permettra vraisemblablement pendant un certain temps l’utilisation simultanée de la nouvelle carte et des anciennes avant que ces dernières ne soient finalement d’elles-mêmes désactivées. La Direction ne peut pas apporter plus de précisions à ce stade.

 

L’aspect physique de la carte

 

La carte Rossignol présente des informations sur l’identité de l’agent, ses noms et prénom, sa photo, sa direction d’appartenance, le logo Insee sur un fond commun du Ministère avec une Marianne, une branche d’olivier, les logos du Ministère et de l’Insee, la date de délivrance et un numéro.

 

Des décisions ne sont pas encore arrêtées concernant certaines catégories d’agents comme les enquêteurs, dont l’aspect de la carte pourrait légèrement varier.

La carte pourra servir de carte professionnelle.

 

Un déploiement en douceur

 

Alors que les administrations des Douanes et de la Fonction publique ont déjà commencé à procéder au déploiement de la carte Rossignol, l’Insee l’envisage pour cette année 2024 : d’abord auprès d’agents pilotes du Secrétariat général et de la Direction du Système d’information (DSI), eux-mêmes responsables de son déploiement à l’Institut, puis progressivement à tous les agents de la Direction générale.

Si le calendrier est tenu, les premières Directions à déménager en 2025 suivront, comme les DR d’Île-de-France et de Marseille.

 

La Direction précise que le déploiement progressif se fait sans contrainte forte externe sur la manière de procéder ni sur le calendrier.

Elle ajoute vouloir permettre de délivrer les certificats RGS 2* en vue de préparer l’Institut aux exigences de demain en termes de cybersécurité.

 

 

Vos représentants CFDT à ce GT : 

Stéphane Dupin

Isabelle Dessagne, enquêtrice

Valérie Villacres, enquêtrice

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS