Réduisons notre empreinte environnementale dans le Grand Est

Publié le 25/03/2021

Le groupe de travail du Comité technique local du 25 mars était le premier groupe de travail consacré à l’éco-responsabilité dans le Grand Est depuis la mise en route du plan Service public écoresponsable. Des actions locales sont menées déjà depuis plusieurs années dans nos différents sites, mais rien d’envergure ni de coordonné pour véritablement réduire notre empreinte environnementale.

La première réunion ministérielle de cadrage sur l’éco-responsabilité a eu lieu le 12 mars 2021 avec le secrétariat général du MEFR. Des réunions techniques suivront avec les fédérations volontaires. Retrouver le CR de cette réunion sur le site CFDT Finances.

 

La première réunion nationale Insee a eu lieu le 2 février 2021 avec la présentation du rapport de la mission de l’Inspection générale sur l’empreinte environnementale de l’Insee a été présenté lors du groupe de travail du CTR du 2 février 2021.

La CFDT approuve globalement la stratégie de la Direction, mais demande l’ajout d’un échelon local pour assurer sa mise en œuvre et attend plus d’ambition dans le plan d’action qui sera examiné le 11 mai prochain.

Retrouver le CR de cette réunion sur le site CFDT Insee.

 

Le cadrage gouvernemental

Le plan service public écoresponsable prévoit 20 mesures :

  1. le déploiement du forfait mobilité durable,

  2. la mise en place de partenariats de covoiturage,

  3. la mise en place de place forme de covoiturage professionnel,

  4. le déploiement de bornes de recharge électrique,

  5. la dotation à hauteur de 50% de véhicules « propres »,

  6. la mise en place de stationnement pour vélos,

  7. la mise en place de projet en compensation des émissions de gaz à effet de serre des déplacements aériens,

  8. le déploiement de la visioconférence,

  9. la suppression des plastiques à usage unique,

  10. l'ajout de clauses écoresponsables dans les appels d’offres,

  11. l'utilisation de papier bureautique recyclé,

  12. l'achat de produits alimentaires de qualité et durables par les restaurants administratifs,

  13. le suivi de la consommation des fluides,

  14. la suppression des chaudières au fioul,

  15. la réduction de 2/3 de la facture énergétique dans 39 cités administratives,

  16. le lancement du dispositif TIGRE, d'appel à projets immobiliers dans le cadre du plan de relance pour des actions à « gains rapides » : petits travaux d’isolation de parois ou menuiseries, d’installation de CVC (chauffage, ventilation, climatisation) ou d’éclairage,

  17. la sensibilisation des agents,

  18. la suppression des produits phytosanitaires,

  19. la mise en place d'échanges et de dons de biens mobiliers,

  20. réflexion sur le numérique responsable.

     

Ces mesures sont sensées êtres obligatoires mais leurs déclinaisons apparaissent comme étant sur la base du volontariat ou de l’incitation.

De plus, il n’y a aucun bilan chiffré ou indicateurs permettant d’entamer un suivi de l’impact des actions déployées.

 

Les propositions de la CFDT

La CFDT propose plusieurs pistes pour réduire nos émissions de C0². Pour cela, le mieux est de ne pas en produire ou moins, directement ou indirectement.

  1. Des demandes d’ordre général

- La nomination d’un référent local pour suivre les initiatives locales et l'adaptation des 20 engagements du plan Service Public Écoresponsable aux situations locales. En effet, les 3 sites du Grand Est ne sont pas organisés et configurés de la même façon et ne permettent donc pas les mêmes actions.

 

 

Lire la suite en téléchargeant le tract ci-dessous.

 

Vos représentants CFDT à ce groupe de travail du comité technique Grand Est

Stéphanie Macur

Manuel Riera

Nathalie Bailly, experte nationale