CAP des Contrôleurs de la CCRF (12 février 2015)

Publié le 12/02/2015 (mis à jour le 15/07/2015)
Cette CAP était présidée par le sous-directeur de la coordination et des ressources.
La CFDT prononce une déclaration liminaire consacrée à deux points d’actualité (extraits) :

 

  • Alors que les effets d’amélioration de la RéATE restent encore à démontrer, les agents sont préoccupés par une nouvelle réforme qui, cette fois, percutera les administrations régionales ;

La réorganisation territoriale de l’Etat intervient dans le contexte de la création des treize nouvelles régions. La Modernisation de l’action publique voulue par le Premier ministre aura un impact sur les  DIRECCTE. Les décisions sont attendues pour avril.

 Les concertations, prévues entre les organisations syndicales de la CCRF et la Direction générale et les ministres, ne sont pas intervenues. La CFDT réclame ces réunions.

(...)

Que deviennent les pôles C et où seront affectés nos collègues ? Les agents auront-ils comme en 2009, à choisir entre mobilité géographique et mobilité fonctionnelle, ceci pour, in fine, se retrouver en DD(CS)PP ?

 A ce stade, quelles sont les pistes issues, d’une part des premières consultations des Préfets de région et d’autre part des travaux menés en Bourgogne Franche-Comté ?

 

  • La CFDT souhaiterait également entendre l’administration centrale sur la circulaire du 19 décembre 2014 relative à la gestion du personnel par les DDI.

En 2009 et pendant plusieurs années, la Centrale a nié l’impact de la RéATE sur l’exercice des missions et sur les conditions de travail des agents. Les responsables d’hier sont toujours en fonction, vont-ils oser resservir aux agents le même poison dont nous connaissons parfaitement les effets de désorganisation définitive ?

 Depuis mai 2009, la circulaire Lagarde sur les garanties individuelles et collectives assure notamment aux agents de la CCRF un même déroulement de carrière. C’est ce que voudrait détruire pour nos collègues en DD(CS)PP la récente circulaire du 19 décembre, cosignée par la DGAFP et les services du Premier ministre.

 La centrale connait parfaitement la prévention que certains vouent aux agents CCRF dont ils sapent peu à peu les méthodes de travail, la faculté de s’exprimer, leur activité syndicale, la qualité de vie au travail. L’enquête menée par la CFDT a démontré ce malaise de nos collègues.

 (...)

 Nous sommes attachés à la gestion nationale des agents qui se vit particulièrement en CAP.

Dans le récent passé, Bercy a été naïf, Bercy a été berné.

Aujourd’hui, quelles sont les fermes intentions du ministre ?

Au sommaire :

1.   Adoption du règlement intérieur
2.   Bilan des bonifications
3.   Examen des recours en évaluation
4.   Établissement du tableau de mutation
5.   Accueil en détachement