FIP 72 - Campagne GMBI : Le Fiasco ... Et ce sont les agents qui trinquent !

Publié le 06/07/2023

En réponse aux interventions liminaires lors de la Formation spécialisée FS (ex-CHSCT), le directeur a indiqué qu’il était bien conscient des difficultés rencontrées dans les services autour de cette campagne GMBI, mais aussi dans la saisie des déclarations d’impôt sur les revenus. Mais son propos s’est limité à un laconique: « On fait ce qu’on peut ».

Les représentants CFDT attendent évidemment plus, face au ras-le-bol des agents. Cette campagne GMBI a désorganisé les SIP qui se retrouvent, 2 jours avant la date de remontée du 30 juin, à devoir tout arrêter pour ne faire que de la saisie des déclarations 2042 papier. Initialement basé sur le volontariat, les agents d’accueil, les contrôleurs en box, le centre de contact ainsi que les volontaires services civiques ont été mis à contribution … L’affluence dans les services d’accueil se fait aussi ressentir dans les SGC et dans les France Services, qui se retrouvent submergés eux aussi.

 

Comme la CFDT l’a indiqué dans sa liminaire, la réponse du Directeur Général, dans Ulysse et dans les journaux, n’est pas du tout à la hauteur du fiasco de cette campagne GMBI. Pire, Il continue de dire que tout sera fait d’ici le 31 juillet !

Pour les représentants CFDT , il y a un fort risque de démobilisation générale, dans un contexte déjà particulièrement difficile dans la plupart des services.

 

Ce sujet fait écho au point principal inscrit à l’ordre du jour de cette FS : le rapport annuel de la médecin du travail.

Le directeur a demandé ce qui pouvait être entrepris au niveau local pour améliorer ce contexte de désengagement et de perte de sens du travail. La médecin a rappelé que le travail et l’organisation du travail doivent être au cœur des préoccupations de la direction. Il faut davantage de communication transversale dans les services, des réunions de service régulières, coopératives, non seulement orientées sur des questions pratico-pratiques, mais aussi pour prioriser les tâches. En évitant que les encadrants soient toujours pris entre le marteau et l’enclume.

 

Les représentants CFDT ont soutenu les propos de la médecin. L’encadrement est aussi en souffrance et a un réel besoin de soutien et d’accompagnement de la direction. Les évolutions actuelles du travail et la taille des structures ne doivent pas faire perdre le sens du collectif.

 

Concernant le mouvement local de mutation, la CFDT a fait remarquer que de nombreux services seront en sous-effectifs après le mouvement et que la situation sera difficile à la rentrée de septembre. Les représentants CFDT ont particulièrement insisté sur la situation du SIP de la Flèche qui, outre le manque d’agents B et C, compte aussi un cadre A en moins. La direction a informé que le A « fiscal » de l’équipe de renfort serait affecté en priorité sur ce service. De même, un des sept emplois contractuels C devant être recrutés pour une installation au 1er octobre sera affecté au SIP de La Flèche. (4 pour le centre de contact et 2 pour le SDIF).

 

Lire la suite ici

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS