Impact n°108 - Démenti à l'article du Courrier picard du 4/02/2016

Publié le 05/02/2016

 

Le journal Impact de la section interrégionale de Lille consacre son numéro 108 de février 2016 à un démenti à un article du Courrier picard paru le 4/02/2016, dans lequel un discrédit est porté sur des collègues en état de légitime défense ayant fait feu sur un véhicule fonçant sur eux.

 

Communiqué de presse

Démenti à l'article du Courrier picard du jeudi 4 février 2016

 

Monsieur le rédacteur en chef,

 

C'est avec consternation que la CFDT Douane, première organisation syndicale au sein de la Direction Interrégionale de Lille, a lu votre article intitulé « Au moins 4 coups de feu sur les migrants » .

Dans cet article vous relatez le passage de vive force d'un véhicule qui a entraîné des blessures graves pour deux de nos collègues. Vous laissez aussi entendre que le service des Douanes a sciemment tiré sur des migrants, vous allez même jusqu’à insinuer qu'une balle a traversé le pare-brise arrière du véhicule.

Une enquête judiciaire est actuellement en cours. Même si nous connaissons par nos collègues le déroulement précis des événements, nous avons nous, trop de respect pour l'institution judiciaire pour communiquer des éléments. Cependant, nous pouvons clairement affirmer que ces deux allégations sont fausses..

Pour nous, les événements qui se sont passés lors de ce contrôle relèvent de la tentative d'assassinat envers des personnes dépositaires de l'autorité publique, nous espérons que la justice retiendra ce qualificatif. Les douaniers n'ont pas tiré sur des migrants mais sur un véhicule qui a sciemment tenté d'attenter à leur intégrité physique. Faire croire que nos collègues ont fait usage de leurs armes à feu sur des migrants est totalement inconséquent et irresponsable.

Avez-vous pour le moins conscience que ces agents des Douanes ont une famille, des voisins, une vie sociale ? Ils sont aujourd'hui livrés à la vindicte publique et doivent justifier qu'ils ne sont pas des « cow-boys » voire des « criminels ». On leur demande aujourd'hui pourquoi ils traitent ainsi les migrants. Pensez-vous avoir fait votre travail de journaliste avec rigueur en publiant cet article ? Nous sommes persuadés du contraire.

Chaque année, des douaniers sont blessés et certains perdent la vie dans l'exercice de leurs fonctions. L'engagement de ces fonctionnaires au service de la lutte contre la fraude et dans la mission de protection due à nos concitoyens mérite pour le moins un peu plus de respect que les raccourcis dont vous vous faites l'écho.

La CFDT Douane, les autres organisations syndicales douanières et également l'administration ont apporté leur total soutien à nos collègues. Nous vous invitons sur les questions douanières à interpeller les représentants du personnel qui peuvent communiquer sur ces sujets. Un démenti dans votre presse nous obligerait.

 

Salutations distinguées.

 

David-Olivier CARON

Secrétaire interrégional CFDT Douanes de Lille