Actualités du mois de mai

Publié le 23/05/2015 à 11H45
Voici un petit tour d'horizon de l'actualité du mois de mai sur : la réforme territoriale et la revue des missions, les rémunérations et la carrières, les enqueteurs et enquêtrices, et le secteur privé.

Revue des missions et réforme territoriale


Réforme territoriale Instance:


Les 7 préfets préfigurateurs (Alsace, Aquitaine, Bourgogne, Midi-Pyrénées, Haute-Normandie, Nord-Pas-de-Calais et Rhône-Alpes) ont lancé les réunions informelles de dialogue sur la réforme territoriale de l'Etat en région. Elles auront lieu la semaine du 11 mai dans chaque nouvelle région.


Revue des missions:


4 rencontres Insee 2025 ont déjà eu lieu. La dernière journée aura lieu à Bordeaux le 19 mai.La 1ere partie de la journée est consacrée au visionnage d'un film fait en début d'année 2015 et comprenant des morceaux d'interviews d'agents volontaires. La 2nd est consacrée à des ateliers d'échanges sur les missions, l'organisation, la place de l'Insee dans l'Europe….

Ces rencontres ont le mérite de permettre aux agents de s'exprimer sur l'avenir de l'Insee.

La CFDT a demandé à la direction de tenir compte de la parole des agents.

Les comités de direction des régions se réuniront les 30 juin et 1 juillet pour faire le point sur les échanges qui ont eu lieu lors des rencontres Insee 2025.


SINA:


Le déménagement du site d'Aix est toujours en question, mais la direction indique qu'elle n'est pas maître de cette décision.

Nous rappelons la demande des agents de rester à proximité sur la zone d'Aix.

Le plan d'action du SINA a été complété par des actions de communication, d'accompagnement des agents sur la mobilité.

Un poste a été ouvert au 2nd tour de la campagne des A. Ce poste est à pourvoir par un agent du site.

La CFDT demande qu'un agent sorti de l'ENSAI soit mis sur ce poste vu qu'il ne devra rester que 3 ans.



Rémunérations et carrière


Report du concours d’accès au grade de contrôleur 1ère classe:


Suite à une erreur lors de l'épreuve écrite, les candidats ayant concouru le 8 avril seront amenés à repasser l'épreuve écrite en juin prochain.

Cet incident a un impact sur l'accès au grade de contrôleur principal pour les agents ayant passé l'épreuve du B1. En effet, les agents disposeront de moins de temps pour préparer les épreuves.

La direction propose le maintien du calendrier du concours d'accès au grade de contrôleur principal.

La CFDT a demandé la possibilité pour les candidats de bénéficier d’un nouveau temps de préparation du concours de B1.Elle a également demandé la possibilité pour les candidats au concours de B1 de s’inscrire à la formation à la note de synthèse du concours de B+.


Fin de l’indemnité compensatrice de la CSG:


La ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, a annoncé le 13 avril aux organisations syndicales des 3 Fonctions publiques la suppression progressive de l’indemnité exceptionnelle de compensation de la CSG. La CFDT Finances déplore cette disparition qui va encore augmenter la perte de pouvoir d'achat des fonctionnaires.


Négociation sur les rémunérations :


Les négociations sur les rémunérations et les parcours professionnels des agents de l’État se finaliseront mi-juin. Les premières propositions de grille pour les catégories A, B et C ont été examinés en avril. L'ensemble des organisations syndicales a exprimé l'insuffisance générale des propositions du gouvernement :

- Les niveaux indiciaires de recrutement sont trop faibles et trop peu différenciés entre eux.

- Les amplitudes proposées et les indices terminaux sont trop faibles ;

La CFDT a rappelé qu'elle attend des gains indiciaires par échelon nettement plus réguliers que ceux proposés par le gouvernement sur les différentes grilles.

De nouvelles propositions de grilles de catégories A, B et C ainsi qu'une nouvelle politique salariale seront examinées en Mai.


Enquêteurs et Enquêtrices


Mise en place de l’examen professionnel d’accès au grade d’enquêteur expert:

Cet examen est ouvert aux enquêteurs 2nd classe ayant au moins 12 ans d'ancienneté au 1er janvier de l'année au titre de laquelle est organisé l'examen professionnel.

En 2015, 191 enquêteurs sont concernés, pour une douzaine de postes à pourvoir.

Cet examen consiste en un entretien avec un jury de 2 personnes.

Le candidat devra avoir transmis au préalable un dossier de type RAEP de présentation de son parcours professionnel et des formations suivies.

Certains critères de sélections devront être revus à la baisse pour être cohérent avec la réalité du travail des enquêteurs.

L’épreuve orale d’une durée de 30 minutes se décomposera en 5 minutes de présentation et 25 minutes de conversation portant sur les fonctions exercées et sur la résolution d'un cas pratique.

L’entretien vise à apprécier les aptitudes et la motivation du candidat à exercer les fonctions d'enquêteurs expert, ainsi qu'à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle.

2 heures de formation sont prévues pour la constitution du dossier. Ce temps peut aller jusqu'à la demi-journée voire la journée.

1 journée de formation sera faite pour la préparation à l'oral.

Le 1er examen pourra avoir lieu en décembre 2015 ou janvier 2016, avec une préférence pour décembre en raison de la très forte charge de travail d'enquêtes et de supervision en janvier.

Retrouver ce document sur :


http://www.agora.insee.fr/jahia/webdav/site/dg-ig/shared/audits/rapports/2015/2015_1.7.61_Examen_prof_reclassement_enqueteur_cat1.pdf 

 


Secteur privé


Mise en place de la prime d'activité : une avancée majeure pour la CFDT


Pour les nombreux travailleurs dont les revenus oscillent entre 0,8 et 1,2 SMIC (le SMIC est d'environ 1135 € net) , la création de cette prime, lisible et simplifiée est capitale.

Au 01/01/2016, elle mettra fin à la superposition de plusieurs dispositifs (PPE + RSA ACTIVITE) générateurs d'effets de seuil incompréhensibles pour les salariés et facteurs d'injustice ou de non-recours.

Son élargissement aux jeunes de 18 à 25 ans, réclamé par la CFDT, est une excellente nouvelle pour près d'1 million de jeunes salariés qui vont pouvoir bénéficier désormais des mêmes droits que leurs aînés.

La CFDT sera vigilante quant aux modalités d'accompagnement.

Toutefois pour les apprentis et étudiants salariés, l'enjeu de l'accompagnement réside avant tout dans la réussite de leur formation et passe donc par des aides spécifiques au logement ou à la mobilité plutôt que par un surcroît d'activité.


Pacte de responsabilité: le secteur agricole s'engage à son tour


9 mois de négociations auront été nécessaires pour aboutir à un accord sur les contreparties dans l'agriculture. Le texte signé entre le patronat et 3 OS dont la CFDT, prévoit la création de 15 000 emplois d'ici 2017 et une augmentation significative du nombre de CDI (actuellement 310 000 CDI / 1 200 000 salariés). L'accord prévoit également que des discussions s'engagent sur des mesures visant à renforcer l'attractivité du secteur : logement, aide à la garde d'enfant, aide au permis ou à l'achat d'un véhicule, classifications, apprentissage…

En revanche la FGA CFDT s'indigne que dans les autres branches de son périmètre, les propositions salariales des employeurs soient trop minimalistes. La FGA CFDT appelle le gouvernement à dynamiser les négociations dans la filière alimentaire.

Vie quotidienne:

Une permanence des soins dentaires est mise en place dans les départements depuis le 1er mai.

Chaque chirurgien-dentiste devra assurer une permanence les dimanches et jours fériés, dans un secteur donné. La rémunération par demi-journée de garde est fixée à 75 €. Une majoration spécifique d’un montant de 30 € pourra être appliquée aux actes réalisés au cours de cette astreinte.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS