TITULARISATIONS AGENTS EN SITUATION DE HANDICAP CAPN OCTOBRE 2014

Publié le 03/10/2014 à 15H40 (mis à jour le 19/03/2015 à 15H38)
 7 dossiers évoqués : 1 licenciement, 1 contrat renouvelé, 5 titularisations

L’administration propose la titularisation de 5 agents à l’issue d’une période contractuelle de douze mois.

Les dossiers de deux agents comportaient des réserves : Un agent a eu son contrat renouvelé à titre exceptionnel.

La CFDT a voté contre car il aurait fallu davantage tenir compte de son handicap. Le deuxième agent a été licencié, au motif qu’il était trop lent, alors que son lourd handicap justifie tout à fait qu’il soit plus lent. Pourquoi l’avoir recruté dans ces conditions ?

 Vote contre à l’unanimité des OS

 En ces temps de pénurie de personnel, on ne donne plus, ni le temps aux stagiaires, ni les moyens, ni l’accompagnement nécessaire pour se former tout au long de leur stage. En effet, ils occupent tout de suite un emploi laissé vacant par un B ou un C indifféremment, alors que les B ont une formation de 7 mois et les C de 6 semaines seulement. Par ailleurs, leur tuteur n’a parfois qu’un an d’ancienneté dans les services et n’a pas toujours reçu une formation de tuteur. Il y a là manifestement un déséquilibre incompréhensible, nuisible au bon fonctionnement des services. La CFDT revendique une formation digne de ce nom pour les agents de la catégorie C.

Pour les personnes en situation de handicap, une attention particulière est nécessaire. Il faut que le travail demandé soit adapté à l’agent et non pas l’inverse. Et c’est d’autant plus vrai pour une personne en situation de handicap.