Déclaration liminaire des élus B lors de la CAPN "accueil en détachement" du 26 novembre 2015

Publié le 26/11/2015

Déclaration liminaire des élus B lors de la CAPN "accueil en détachement" du 26 novembre 2015.

 Monsieur le Président,

Avant d’entamer les débats sur l’accueil en détachement, les élus CFDT tiennent à rappeler les difficultés rencontrées dans les services.

Les nombreuses suppressions d’emplois prévues pour 2016 ne vont pas faciliter le travail dans les services. Dans de très nombreuses structures, le manque cruel d’agents a atteint son maximum, les nouvelles suppressions ne vont qu'aggraver la situation.

Les agents souffrent de ce déficit permanent d’agents et ont beaucoup de mal à assumer correctement leur travail.

Toujours plus avec de moins en moins de moyens telle est la devise dans nos services !!

Les restructurations ou transferts de missions, seules solutions trouvées par la Direction Générale avec l’appui des directeurs départementaux pour solutionner l 'absence de personnel, ne vont pas résoudre les problèmes.

Ces modifications de périmètre posent de nouvelles questions tel que :

- la surface des bureaux est elle suffisante pour accueillir la nouvelle structure ?

- Comment sera réorganisée et répartie la nouvelle charge de travail?

- Qui a droit à la prime de restructuration?

- Dans quelles conditions ?

- Qui suit sa mission ? etc..

Toutes ces préoccupations engendrent de nouvelles tensions et n'arrangent pas les relations avec les usagers qui voient le service public disparaître de leur territoire. Les solutions dites modernes de télé-paiement, télédéclaration, de centres d'appels, de site web ne remplacent pas le contact humain et ne donnent pas satisfaction aux usagers.

Pour améliorer le dialogue social dans notre direction, la DG a proposé de nouvelles règles de gestion qui remettent en cause tous les acquits obtenus suite à de nombreux groupes de travail.

Ainsi pour stabiliser les agents sur un emploi, la DG propose, entre autre, un seul mouvement par an pour les A et les B, une première affectation sur le même emploi de 3 ans pour les C, l’impossibilité de changer de dominante pendant 3 ans pour les B.

Toutes les Organisations Syndicales ont refusé ces nouvelles règles et ont demandé leur retrait. Devant la non réponse de la DG et l’absence de possibilité de modification, les OS ont été contraintes de quitter les GT.

Les OS espèrent une réponse positive ce jour puisque finalement une audience est enfin prévue cet après midi.

Pour cette CAPN, le sujet à l’ordre du jour est l’accueil en détachement.

Il s'agit principalement d'agents qui suivent leur mission suite à un transfert d'emplois. Toutefois, la charge de travail ne semble pas être respectée. Toutes les administrations sont impactées par la rigueur budgétaire et il est facile de sous estimer une charge de travail pour garder un peu plus d'emplois. De plus,le problème de la formation des agents accueillis en détachement n'est toujours pas solutionné.

La CFDT n' est pas opposée par principe aux accueils en détachement mais demande qu'une formation soit assurée auprès des arrivants. Ces futurs collègues sont appelés à intégrer la DGFIP et pourront obtenir des mutations sur d'autres missions mais sans formation initiale. Pour une meilleur intégration, il est urgent de prévoir une formation pour tous les accueils en détachement.

 

Les Elus B de la CFDT

Béatrice OBELLIANNE , Vincent MAZELLA