Déclaration liminaire des agents administratifs lors de la CAPN "HM" du 13 janvier 2016

Publié le 13/01/2016

Déclaration liminaire CAPN 7 "Hors Métropole" du 13 janvier 2016

Beaucoup de candidats mais peu d'élus

Monsieur le président,

Alors que le monde est durement frappé par le terrorisme, que ce soit en France, en Europe ou partout ailleurs sur la planète, la CFDT Finances Publiques souhaite savoir si l' Administration Centrale a prévu un dispositif d 'alerte et de protection de nos collègues Hors Métropole ; l'Etat d'Urgence s'applique-t-il aussi pour eux?

A la lecture de vos documents, la CFDT Finances Publiques constate qu'il y a encore beaucoup de candidats (bien que moins nombreux que les années précédentes) mais très peu de postes disponibles dans le réseau HM, sujet de notre rencontre aujourd’hui.

Si 81 candidats ont postulé pour une affectation hors métropole pour ce mouvement, seulement 14 ont obtenu satisfaction au projet.

La CFDT Finances Publiques rappelle que l'ancienneté doit rester le premier critère d'affectation, De plus, tous les agents doivent être traités de façon identique quelle que soit la catégorie des postulants.

Nous demandons aussi plus de transparence concernant l'avis médical. Si un examen médical semble nécessaire, nous réfutons le double avis médical (avis MAE et avis médecin agrée de la DASS) qui pénalise les agents sans aucun fondement juridique.

Pour la CFDT Finances publiques, chacun de ces agents nouvellement affecté devra bénéficier d'une formation appropriée pour l’aider dans son nouveau métier. Un référent local devrait permettre à l'agent une intégration réussie dans un environnement nouveau.

La CFDT Finances Publiques estime que des problèmes restent en suspens notamment :

Sur les régimes indemnitaires. Nous rappelons que les indemnités d’éloignement, loin d’être une aubaine pour les agents, permettent de prendre en compte la réalité du quotidien de ces personnels. Elle est donc directement liée à la question du pouvoir d’achat et de la cherté de vie de ces personnels qui se voient appliquer une double peine : blocage du point d’indice et baisse importante de l’indemnitaire.

Sur la notion de « centre d’intérêt matériel et moral » (CIMM).Nous voulons que cette notion, trop vague en l’état, justifie de nouvelles discussions pour être clarifiée.

Concernant les délais de séjour, la CFDT Finances publiques est favorable à la révision à la hausse des durées de séjour. Elle souhaite donc voir instaurer une autre pratique sur ce sujet. En termes de propositions, et pour fluidifier les mouvements, la CFDT Finances publiques souhaite que les durées de séjours soient relevées à 3 ans, prorogeables deux fois un an : ainsi la durée minimale de séjour serait de 3 ans et la maximale de 5 ans. Cette mesure procurerait une meilleure souplesse à l’ensemble du système, qui bénéficierait autant aux agents, qu’à l’administration gestionnaire.

La CFDT Finances Publiques condamne la réorganisation des trésoreries auprès des ambassades de France, qui prévoit la fermeture de 9 trésoreries à l’étranger dont 4 le sont depuis le 31 août 2015  et les 5 autres le seront le 31 août 2017.

Les élus C CFDT : Grégory BOILEAU et Eric GOHIER

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS