Mutation inspecteurs 1er mars 2016

Publié le 09/11/2015

Une longue CAP pour un petit mouvement de Printemps

 

Tout n'est pas clair

 Sur les modalités d'affection des agents, la CFDT Finances Publiques regrette un manque de transparence. Cette situation est source de nombreuses incompréhensions, souffrances, frustrations et désinformations, préjudiciables à la DGFIP dans son ensemble.

Un coefficient de 2,5

 Sur le mouvement en tant que tel, le projet de mouvement était famélique avec un peu plus de 3 % de taux de satisfaction. Suite à cette CAP, le taux de satisfaction a été multiplié par 2,5 mais reste très en retrait des attentes manifestées par les inspecteurs des Finances Publiques.

90% des demandes sur le carreau

 Notre organisation syndicale ne peut donc se satisfaire d’un mouvement de mutation qui laisse près de 90 % des inspecteurs sur des postes qu’ils souhaitent quitter par mutation.

La CFDT Finances Publiques regrette le nombre élevé de départements fermés ou le niveau de coupure très élevé pour y accéder.

Trop de nos collègues restent dans des situations insatisfaisantes. Les refus de rapprochements pour des raisons de délai de séjour, par exemple, ne sont pas rares.

Carte des coupures : Mutations A - mouvement complémentaire carte des coupures au 1er mars 2016

Ce petit mouvement mérite l'abstention

 La CFDT Finances Publiques s'est donc abstenue lors du vote alors que solidaires, CGT et FO, ont voté contre le mouvement de mutation.

 

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS