TITULAIRES : AUTORISATIONS D'ABSENCE PRÉPARATION AUX CONCOURS ET EXAMENS PRO

Publié le 20/03/2015 à 16H25
Les titulaires ont droit à des autorisations d'absence afin de préparer un concours ou examen pro par an

1) préparations aux concours et examens pro de la DGFIP :

Si un agent est inscrit à une préparation et qu'elle se déroule sur son temps de travail, l'agent a droit des autorisations d'absence (A.A.) : pour les enseignements à caractère méthodologique et/ou professionnel ; stages d’entraînement ou de révision; stages présentiels,( entraînements aux épreuves écrites d’admissibilité et aux épreuves orales d’admission).

Si la préparation se déroule où l'agent est à temps partiel, il ne peut y avoir récupération de l'A.A.

Si une séance de préparation se déroule sur une demi-journée, des facilités horaires peuvent être accordées à l'agent.(pour se rendre sur le lieu de formation ou pour rejoindre son poste de travail).

Si un département n'organise pas de préparation écrite, des AA d'une durée équivalente à celle de l'épreuve peuvent être accordées.

Le nombre de jours d'AA accordé est précisé dans la circulaire relative à la préparation de chaque concours.

3 jours supplémentaires peuvent être attribués aux agents ayant à leur charge des enfants non encore scolarisés dans l'enseignement secondaire à la date où commence la préparation. Ces jours sont à utiliser par deemi-journées ou journées entières, à la convenance des agents.

Ces dispositions n'étant valables que pour un concours par an, l'agent peut recourir à son Droit Individuel à la Formation (DIF) pour d'autres préparations.

2) préparations aux concours et examens pro hors DGFIP

5 jours d'AA par an peuvent être accordés pour les préparations aux sélections d'accès aux corps ou cadres d'emplois des fonctions publiques de l'Etat, territoriale et hospitalière. Sous nécessité de service, le chef de service peut accorder des A.A. supplémentaires.

Une autorisation d’absence supplémentaire d’une journée par an peut être attribuée aux agents ayant à leur charge des enfants non encore scolarisés dans l'enseignement secondaire à la date où commence la préparation.

3) remarque

Ces dispositions n'étant valables que pour un concours par an, l'agent peut recourir à son Droit Individuel à la Formation (DIF) pour d'autres préparations.