LISTE D'APTITUDE 2015 DE C EN B

Publié le 17/04/2015 à 11H52
Bilan de l'année 2015 :seulement 787 places pour 6685 candidats. 

La DG s’autorise à ne pas retenir des agents qu’elle juge trop “jeunes”… mais surtout ne le dit pas. Elle a ainsi instauré des règles supplémentaires pour retenir les dossiers :

- il est nécessaire d’avoir un parcours professionnel un peu plus long;

- la sélection se fait en tenant compte du parcours professionnel et de la
maturité professionnelle.

-cette année, la DG a évoqué aussi la nécessité d'avoir un peu de valorisations maximales sur les 5 dernières années : Revoilà le critère tant décrié de la valorisation.

-les agents rentrés tardivement dans nos services pour différentes raisons ne sont pas non plus retenus par la DG car elle estime que le parcours professionnel est un peu court!!! On oublie l’expérience antérieure dont profite la DGFiP!!!

La DG a choisi unilatéralement les 27 agents ajoutés au projet publié sur Ulysse le 2 mars.

Pour 2015, 787 agents vont être promus au grade de Contrôleur des Finances publiques, à compter du 01er septembre 2015.

Pour la CFDT, ce n’est pas aux élu (e) s de la CAPN de juger si tel ou tel agent est meilleur qu’un autre. Leur rôle est de contrôler que les directions locales et la direction générale ont bien respectés les critères de classement définis dans les instructions, et qu’aucun agent, qui correspond à ces derniers n’a été écarté…Un point c’est tout !

La liste d'aptitude ne doit pas être une loterie et la CAPL un simulacre de dialogue social. Sans oublier que des critères budgétaires interviennent et limitent la promotion des agents!

C'est notamment pour ces raisons que la CFDT Finances Publiques reste opposée à la liste d'aptitude. Le classement, au bon vouloir du directeur, est encore beaucoup trop lié à des critères extrêmement subjectifs(notation ou évaluation, rapport du chef de service, entretien de motivation...).

La CFDT souhaite que des examens professionnels basés uniquement sur la Reconnaissance des Acquis de l'Expérience Professionnelle (RAEP) tout au long de la carrière soient mis en place. Ce système serait l'aboutissement d'un déroulé de fonctions succesives au sein d'un service ou d'un poste.

Les élus B de la CFDT Finances publiques :

Béatrice OBELLIANNE et Vincent MAZELLA