Handicap : avancées pour la formation initiale des inspecteurs

Publié le 10/11/2015

Un déclic a eu lieu, la DGFIP progresse enfin en matière d'accueil des stagiaires en situation de handicap.

La formation théorique des inspecteurs stagiaires en situation de handicap évolue positivement en s'adaptant aux handicaps ou à leurs conséquences.

Ainsi, l'ENFIP est en progrès quant à l'aménagement des postes de travail des stagiaires et règle les problèmes dès qu'elle en est informée.

Par ailleurs, des demi-journées ou des journées pleines d'absence seront accordées aux stagiaires qui ne pourront suivre le rythme classique de la formation initiale des inspecteurs. Les stagiaires concernés par cet aménagement bénéficieront d'un accompagnement spécifique afin de suivre néanmoins la totalité de la formation.

Dans le cadre de la validation du stage théorique, des épreuves de substitution sont à l'étude, comme un oral à la place d'un écrit et inversement. Les stagiaires en situation de handicap auront la possibilité de choisir l'épreuve de substitution qui leur conviendra le mieux.

Les modalités de cette alternative ainsi que celles de l'octroi d'autorisations d'absence seront examinées lors du CTL ENFIP du 6 octobre 2015.

De plus, l'harmonisation des loyers de l'ensemble des logements de l'ENFIP devrait être effective pour la prochaine rentrée.

Enfin, l'ENFIP est en progrès quant à l'aménagement des postes de travail des stagiaires et règle les problèmes dès qu'elle en est informée.

Si la CFDT a pu constater une évolution positive, certains points noirs demeurent :

En effet, la gratuité ou le remboursement du certificat médical nécessaire à l'obtention d'un tiers temps pour passer les épreuves des concours est à l'étude mais semble techniquement difficile selon la DG.

Par ailleurs, afin de rencontrer le médecin de prévention, les stagiaires doivent d'abord s'adresser aux services RH de la direction où se situe l'école, qui décide de l'urgence de la situation pour accorder ou pas un rendez-vous avec le médecin de prévention du département.

La CFDT Finances publiques note avec satisfaction les progrès réalisés par l'ENFIP en matière d'accueil des stagiaires en situation de handicap. Cependant, la CFDT déplore que dans les services le handicap ou ses conséquences ne soient que très peu ou pas pris en compte : prolongations de stage, rétrogradations, démissions, carrières ralenties, etc... . Autant de conséquences de la mauvaise intégration de nos collègues en situation de handicap que la CFDT Finances publiques dénonce et contre lesquelles elle n'aura de cesse de se battre.