DGFiP: Pour une vraie GPEC dans l'informatique !

Publié le 12/06/2014 à 08H50 (mis à jour le 01/03/2015 à 08H36)
La CFDT a défendu une nouvelle fois, lors du groupe de travail informatique du 11 juin 2014, l'impérieuse nécéssité  de se doter une réelle gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) dans la sphère informatique.

Nous allons aujourd’hui aborder plusieurs fiches qui concernent le recrutement ou les qualifications informatiques. Il y a en effet un problème de renouvellement des informaticiens.

Il est urgent de faire un bilan sur les besoins actuels et futurs d’informaticiens, et de pouvoir se projeter dans les besoins futurs en cohérence avec le besoins futurs définis dans le Plan Stratégique Informatique (PSI). Ce travail engagé en 2011 avec le PSI qui n’a jamais abouti sur quoi que ce soit de concret.

Une véritable GPEEC s’appuie sur trois étapes :

  1. Identifier les facteurs de changement ;
  2. Estimer les impacts de ces facteurs sur les métiers ;
  3. Mettre en œuvre une politique des « ressources humaines »

Nous demandons à nouveau que la DG poursuive le travail démarré en 2011 et nous présente ses analyses sur ces trois points. Si elle en a...

En réponse à la CFDT, le chef de service responsable des services informatiques envisage la possibilité de faire une cartographie des implantations et des missions de chaque ESI, puisque la réalité évolue par rapport à l’état réalisé pour le PSI. Cette cartographie correspondra à l’existant des services à un moment donné.

Le sous-directeur affirme que la DG possède déjà une vision d’ensemble de la gestion des informaticiens. Il en veut pour preuve les différentes fiches sur le recrutement qui ont été produites en GT.

Pour la CFDT, le fait de produire des fiches sur les recrutements de telle ou telle qualification ne permet pas de justifier d’une vision globale et prévisionnelle des emplois informatiques.

Or, rien de tout cela n’est mis en œuvre. Tout juste la DG envisage-t-elle de mettre à Jour la cartographie des implantations des missions dans les ESI.