Le Poulbot - Décembre 2015

Publié le 03/12/2015

 Le Poulbot, journal de la section CFDT Douane d'Île de France vient de paraître. Vous le retrouverez ci-dessous.

Nous vous rappelons que vous êtes cordialement invités à notre assemblée générale annuelle qui se tiendra le 11 décembre prochain à la Bourse du Travail - 67 Rue de Turbigo à Paris.

 

 

 

 

Continuer…

 

 

Rédiger ces quelques lignes dans une période aussi noire n'est pas une mince affaire, mais la vie est ainsi faite, le quotidien nous rattrape. La résilience, cette capacité à nous reconstruire après un traumatisme sévère, devient une évidence. A chacun sa méthode mais une seule réalité, poursuivre. 

Face aux événements qui ont touché notre pays, notre administration, nos collègues et amis, il est une chose que la CFDT ne peut que saluer ; l'accompagnement social des agents par certains responsables de notre administration. Si tout n'est jamais parfait, la volonté de bien faire est présente et la CFDT, dans son rôle de représentant des personnels tient à remercier les chefs de services qui ont parlé avec leur cœur. 

La CFDT souhaite que tout soit fait pour nos collègues les plus affectés par les drames vécus ces dernières semaines afin qu'ils puissent bénéficier d'un soutien appuyé dans ces épreuves. 

 

Et après ? 

Les remontées des différentes sections CFDT, en cette période d’assemblées générales, laissent apparaître un sentiment de dégoût, d'impuissance mais aussi de forte insécurité. 

Impuissance face au terrorisme, et pourtant, nous sommes parmi les premiers concernés par cette problématique ! La CFDT ne fera pas un nouveau descriptif de nos missions et des risques existants, nous avons suffisamment communiqué sur le sujet. 

Ce sentiment d’impuissance est symbolisé par des déclarations telles que celles des collègues du SNDJ ou de la DNRED. Les premiers ont notamment l’impression d’être « sous exploités » s’agissant de la lutte contre le terrorisme et pourtant ! Il suffit de voir les sommes brassées par les trafiquants en tout genre, comme c’est le cas par exemple dans le calaisis, sans que l’on puisse véritablement remonter les filières, pour comprendre qu’il faudra encore affecter beaucoup de moyens à nos services d’enquêtes pour qu’ils puissent être pleinement efficaces. Limiter une enquête au territoire national, faute de moyens et de réelles coopérations entre États, c’est loin d’être satisfaisant et c’est surtout frustrant…

 Les seconds demandent des moyens, de la formation, une reconnaissance des difficultés inhérentes à leurs fonctions. Il n'est pourtant pas difficile de préempter, les services contentieux et ceux des RR sont rompus à cet exercice, ni d’entretenir un parc de véhicules adaptés aux poursuites, d'obtenir des équipements de protection, d'interception, des moyens de communications modernes, des gilets tactiques, des armes spécifiques. La formation fera le reste, mais encore faut-il lui donner les moyens et l'importance qu'elle mérite !

In fine, cette liste non exhaustive est celle de l'ensemble d’une profession. La CFDT souhaite qu’enfin, il soit tenu compte de l’environnement dans lequel nous évoluons, de la réalité vécue par nos collègues. Finie la frilosité, la professionnalisation doit être toujours plus poussée, la mutualisation des pratiques, la mise en place véritables protocoles d’intervention, de cahiers des charges qui s’appuient sur l’expérience des agents de terrain, qui s’inspirent de nos voisins de la Police, de la Gendarmerie, des autorités étrangères… Mais, il ne s’agit pas d’écrire, d’annoncer, il faut agir, former, recycler et surtout financer ! 

Dégoût, parce que les douaniers ont encore une fois perçu la menace, l’ont dénoncée mais les lobbies européens sont plus forts et mieux organisés. Fluidifier le trafic, libéraliser notre économie, limiter les contrôles quels que soient les opérateurs, c’est aujourd’hui la doctrine de la DGDDI. Où sont les frontières ? Le commerce a pris le dessus sur les impératifs sécuritaires, et les annonces en faveur de la Douane n’y changeront rien puisque nous nous limiterons très probablement à une présence ponctuelle aux frontières, par le renforcement des capacités en surveillance. Quid des flux de marchandises ? Le CDU entrera bien en vigueur, pas d’annonces du moindre changement s’agissant de la sécurité et de la sûreté des marchandises, le dédouanement, Le fret express ! 

Et pourtant nous savons tous où il faut agir, ce qu’il faut revoir. 

Dégoût face à la gestion des événements de janvier et de novembre derniers, il reste encore beaucoup à faire. Exemple ; certains directeurs ont demandé aux agents de ne pas « s’exposer ». Comment interpréter cette vision de la Douane ? Nous devrions fuir nos responsabilités ? Nous sommes douaniers… Voici pourquoi la CFDT demande à notre directrice générale de travailler enfin à un « plan de continuité » qui prévoirait des mesures adaptées immédiates au déclenchement des crises.. Qui fait quoi face à tel événement, avant que des ordres soient donnés par les autorités de l'Etat .. la fin de l'anarchie et de certaines politiques de l'autruche de la part de certains hiérarques qui ne sont pas à la hauteur pour gérer les crises. N'est pas directeur opérationnel qui veut .. 

Comment ne pas comprendre la demande des agents SMS à disposer d'un gilet pare-balles adapté et non périmé, même si leur hiérarchie considère « qu'ils sont protégés sur le terrain par les collègues des brigades ? » Alors oui, il ne faut pas s’exposer lorsque son gilet pare-balles n’est pas livré ou inadapté ou lorsqu'une escouade en service de nuit sur les axes routiers franciliens, points de passage des terroristes et des délinquants de toutes catégories, dispose d'un effectif insuffisant. Pourtant la volonté est là, les agents agissent par passion, dévouement, mais restent néanmoins conscients des risques encourus et du fait que leur administration ne leur fournit pas tous les moyens pour être en totale sécurité, parce que les prestataire n'a pas rempli ses obligations. 

Oui, des progrès ont bien été enregistrés mais c’est au prix d’une lutte sans répit de la part des organisations syndicales, pour obtenir des tenues adéquates, des clefs 3G, des imprimantes mobiles, des véhicules d’interception… Au moindre relâchement, nos responsables sabrent les budgets à la demande de nos politiques. 

Dans ce contexte, la CFDT met toute son énergie pour que les annonces du président de la République dont la politique n’avait jusque-là pas épargné la Douane soient suivies d’effets et pour nos deux branches, car la lutte contre la menace terroriste est aussi du domaine des OP/CO… 

Nous vous invitons à consulter notre site CFDT (ici) pour mesurer combien il est important de monter la garde. Les 1 000 recrutements confirmés par le secrétaire d'Etat C. ECKERT en audience aux O.S le 1er décembre dernier seront contre-balancés par 500 départs en retraite qui ne seront pas compensés et, si l'on tient compte du PSD (2020), nous ne ferions que gagner du temps face aux menaces qui planent encore sur la Douane… Les curseurs se déplacent mais le résultat pourrait être tout aussi néfaste !

 

 

 1 000 – 500 = 500 Un tour de passe passe de nos politiques après un effet d'annonce présidentiel !

 

L’immobilier : une menace de plus pour l’avenir des services. 

Les dernières années ont démontré que la politique immobilière de l’État est devenue un obstacle à de nombreux projets. Pour d'autres, elle a eu pour conséquence de les voir annulés. C’est le cas pour nos collègues de l'aéroterrestre, du CLI d’Île-de-France et de la cellule ciblage aéro. En effet, le projet de relogement, promis sous une autre majorité politique pour permettre à un grand industriel de rester en France, a tout simplement été annulé pour des raisons immobilières. Les collègues seront vraisemblablement restructurés !

Dès lors, les agents des autres services menacés par des expulsions ou par la vente de bâtiment sans raison valable (Paris République, DR de Paris, Brigade Paris-Fer, BCI, ..), se demandent s’ils ne seront pas logés à la même enseigne tant le méga projet d'un seul bâtiment pour la quasi totalité des services de Paris intra-muros tarde à venir… Vitalys, Visalto, à quand une décision. Nous en sommes à 5 ans d’attente et toujours rien ! Le dernier CTM n'a pas soulagé nos inquiétudes, mais la sous-directrice B, lors de la réunion « mesures post attentats » entre la directrice générale et les OS du 2 décembre, a confirmé à la CFDT Douane la signature sous peu du bail. Notre organisation, qui intervenait sur le sujet de la sécurisation des bâtiments, et de ce nouvel espace, a reçu la confirmation qu'il serait équipé de système de sécurité supplémentaires. Le « poinçonneur des Lilas » de retour ?

 

Les Douaniers « assignés à résidence »

Les groupes de travail « règles de gestion » du 26 juin et du 6 novembre 2015 abordaient les évolutions concernant le calcul des points de mutations des agents des Douanes.

L’objectif affiché de l’administration est de trouver un système de gestion de mutations qui permette le maintien des compétences en place et une limitation sensible des turn-over … autrement dit :  il s’agit d’un moyen pour elle de réduire le nombre des mutations. Les contraintes budgétaires y sont sûrement pour quelque chose. Le prochain groupe de travail « Règles de mutations » se tiendra le 8 décembre prochain.

La CFDT restera particulièrement vigilante afin d'éviter qu’une révolution hasardeuse des mutations ne vienne encore détériorer la situation déjà désastreuse induite par la mise en place chaotique du PSD.

Le nouveau système de mutations entrera en vigueur en 2017. Mais n'oublions pas les autres règles de gestion qui auront des impacts supplémentaires sur la vie des personnels..

Pour en savoir plus

 

Lors du Conseil Commun Fonction Publique du 23 novembre 2015, Marylise Lebranchu a précisé les modalités de discussion des grilles des carrières des Finances.

La ministre de la Fonction Publique a annoncé que la transposition aux ministères économiques et financiers des grilles issues du dispositif PPCR sera soumise au Comité Technique Ministériel…La CFDT Finances participera à la discussion pour veiller à ce que les agents de tous les grades bénéficient de l’intégralité des améliorations de carrière et d’indice.

Concernant les inspecteurs & inspecteurs régionaux des Douanes :

L'accord PPCR est un accord Fonction Publique, il s'applique donc à ce qu'on appelle les « corps types ». Or les corps des inspecteurs des douanes sont des « corps particuliers » et les documents et grilles fournis par le ministère de la Fonction Publique ne correspondent pas à la situation administrative de nos collègues douaniers : Pour les inspecteurs, les durées d'échelons ne sont pas les mêmes, pour les IR la grilles est inexistante.

Comment sera traitée la question de l'amélioration de la rémunération pour les Inspecteurs ?

Concrètement,il manque un volet à l'accord PPCR, c’est sa transposition dans notre ministère et la déclinaison de celui-ci pour les corps particuliers tels que les Inspecteurs et les IR, cela va se faire au niveau de Bercy, c’est "la déclinaison ministérielle de l'accord PPCR". 

La CFDT est la seule à avoir demandé au secrétaire général du ministère, en marge du CT boycotté par la CGT, Solidaires et FO le 12 octobre dernier, de mettre en œuvre rapidement l’accord PPCR et de mettre à jour les règles de gestion correspondantes.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS