G.T. Surveillance : préparer les matériaux avant de savoir ce qu'on construit ...

Publié le 11/06/2015 à 23H30
Allons-nous discuter matériaux de construction avant de savoir ce que nous devons construire ? Telle est la question que nous nous posons en préambule du groupe de travail Surveillance de ce 11 juin 2015, dans notre déclaration préalable.

Monsieur le Président,

Le contexte n'est pas propice à un dialogue social de qualité.

- Toujours pas de visibilité sur l'impact réel du PSD sur la cartographie des brigades de surveillance et vos projets de fusions / suppressions d'unités.
- Un silence pesant du ministère sur notre demande d'intégration de la DGDDI dans les administrations prioritaires.
- Un flou total sur les impacts de la revue des missions et surtout de la réforme territoriale malgré les propos rassurants de nos ministres.
- Une utilisation pesistante de la langue de bois parfaitement maitrisée par notre Directrice.
- Une annulation de crédit de 5M€ qui ampute toujours plus nos moyens

Nous sommes censés aborder plusieurs éléments techniques de la branche surveillance. Pensez-vous que nous ayons vraiment les moyens d'échanger avec vous sur des sujets futurs sans connaître les évolutions du réseau ?

Autrement dit on disctute "matériaux de construction" avant de savoir ce qu'on doit construire !

Après ce préalable fondamental, nous parlerons de ce qui n'est pas à l'ordre du jour :

- Tout d'abord: la réforme de la chaîne hiérachique de la surveillance: aucun bilan n'a été effectué pour cette évolution importante de la surveilance... et pourtant notre constat est insatisfaisant: le mécontentement ne fait que grandir, les "ex filtrations" de CSDS ne sont plus des exceptions... Vous le savez, la CFDT Douane avait souhaité une réforme du "A Surveillance".
Mais vous avez réussi à faire capoter ce qui était un projet légitime, en aboutissant à la situation calamiteuse d'aujourd'hui. Notre sondage effectué en 2014 ne fait qu'illustrer le malaise ambiant. Il faut agir maintrenant pour redresser la barre ! (voir notre parution Syndicalisme Douane n°410)

- Second point brûlant: la mise en route du PGC 3 à Toulon: alors que sa mise en route officielle n'aura lieu qu'en juillet, la Direction Générale a réussi l'exploit de mécontenter déjà l'ensemble des personnels.  Nous vous communiquons la motion signée par tous les agents, commandants de bord compris.

La CFDT soutient avec l'ensemble des organisations syndicales, cette motion. Pour qu'une mesure soit acceptée il faut qu'elle soit déjà équitable: comment immaginer que ces marins qui seront confrontés aux conditions d'exercice les plus difficiles (FRONTEX) aient un traitement moins favorable que leurs homologues des autres patrouilleurs ?

Sur le fond de l'ordre du jour, nous comptons évidemment l'aborder ou plutot l'effleurer en séance...

En conclusion, la CFDT siègera aujourd'hui car nous faisons passer en priorité les attentes de nos cllègues de la surveillance mais sachez que si vous continuez à nous traiter comme des petits gêneurs incontournables juste bons à venir valider vos décisions immuables, vous risquez trés bientot de débattre en GT en tête à tête avec vous même.

Montreuil, le 11 juin 2015