Avancement d'échelon des fonctionnaires : Marylise Lebranchu se renie

Publié le 22/05/2015 à 19H18
Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique a annoncé le 10 mars aux fédérations syndicales de fonctionnaires que l'avancement d'échelon se fera au même rythme pour tous. Le 19 mai, un projet de nouveau dispositif est présenté avec des avancements différenciés.

Le nouveau dispositif présenté (voir document ci-joint) est une véritable usine à gaz appelé « bonification de reconnaissance pluriannuelle de la valeur professionnelle ». Il consiste en avancements accélérés qui interviendraient tous les 3 ans au lieu de chaque année actuellement. 25 % des agents pourraient en bénéficier. Cela revient à dire que 75 % de fonctionnaires n'auront rien … tous les 3 ans et bien entendu rien ne garantit qu'au total, il n'y aura pas un ralentissement global par rapport au système

Pour la CFDT Fonctions publiques qui reste favorable à un avancement d'échelon au même rythme pour tous, cette prétendue bonification pluriannuelle est inutile.

Elle vient se sur-ajouter à d'autres dispositifs de reconnaissance de la valeur professionnelle :

  • les régimes indemnitaires;

  • le déroulement de carrière au travers des avancements de grade et des promotions de corps.

Un certain nombre de corps ou cadres d'emploi connaissent déjà des avancements d'échelons au même rythme pour tous (par exemple en administration centrale aux Finances) et cette modalité, qui s'est traduite par des réduction de durée d'échelon chaque année pour tous les agents, n'a jamais eu la moindre conséquence ni sur l'investissement des agents, ni sur la qualité du service rendu.

Que s'est-il passé entre le 10 mars et le 19 mai ? On ne le sait pas exactement mais il est clair que nos responsables administratifs et politiques n'aiment rien autant que les différences de carrière entre fonctionnaires.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS