CRISE DU CORONAVIRUS : La scolarité des élèves Insee très perturbée par la crise sanitaire

Publié le 20/05/2020

La première semaine de reprise des activités en bureau s’est globalement bien passée grâce à un gros travail des équipes logistiques. Plusieurs points RH restent encore à préciser, ainsi que les consignes métiers.
De plus, depuis le 16 mars, la scolarité des agents Insee a fortement été impactée par la crise sanitaire. Cours et examens à distance, stage en télétravail, manque de matériel, précarité financière : les problèmes rencontrés par les élèves sont légion.
La CFDT alerte sur le nécessaire maintien des dispositifs de précaution au-delà de cet été.

150 agents à l’Insee

Le nombre d’agents ayant déclaré des symptômes est de 150 dont 28 enquêteurs au 18 mai.

 

POINT RH


Congés
L’ordonnance n° 2020-560 du 13 mai 2020 fixant les délais applicables à diverses procédures pendant la période d’urgence sanitaire (article 10) remplace, dans les articles 1er et 2 de l’ordonnance congés n°2020-430 du 15 avril 2020, les mots : « le terme de l’état d’urgence sanitaire déclaré par la loi du 23 mars 2020 susvisée ou, si elle est antérieure, la date de reprise de l’agent dans des conditions normales, » par les mots :
« le 31 mai 2020 inclus ». En reportant l’échéance du 23 au 31 mai, cette modification introduit donc une petite souplesse dans la contrainte de dépôt de jours RTT/congés.


Pour la CFDT, les agents doivent pouvoir prendre les congés qu’ils souhaitent et au minimum 20 jours par an et demande l’application de cette souplesse.


La Direction refuse d’allonger la période pour poser les congés, considérant que la période du 16 mars au 24 mai est incluse dans la période réglementaire. De plus, la quasi-totalité des agents a déjà posé les 5 jours demandés car ils en avaient besoin.


Pour les agents qui n’auraient pas posé ces 5 jours, la hiérarchie dispose cependant de cette période pour leur imposer avec un jour franc de prévenance.


Pour rappel, le recours en annulation de l’ordonnance déposé par la CFDT au Conseil d’État est toujours d’actualité.

 

Prime de crise
Le décret relatif aux primes annoncées par le gouvernement est sorti. Il reste maintenant à la Direction de l’Insee à
finaliser le choix des agents qui la toucheront et à fixer le montant de cette prime.


Pour la CFDT, cette prime reste un sujet polémique. Il ne nous appartient pas de dire quels agents sont
plus méritants que tels autres.


Tous les agents se sont mobilisés pour maintenir les activités de l’Insee et réaliser, pour certains, des missions
supplémentaires dans la mesure des moyens mis à leur disposition et de leur condition de travail à domicile.


Nous demandons une revalorisation des carrières avec la poursuite du PPCR et une revalorisation du
point d’indice.


Consultez le décret n° 2020-570 du 14 mai 2020 relatif au versement d’une prime exceptionnelle à certains agents
civils et militaires de la Fonction publique de l’État et de la Fonction publique territoriale soumis à des sujétions
exceptionnelles pour assurer la continuité

 

 

Lire la suite en téléchargeant le tract ci dessous.

 

Vos représentants à ce groupe de travail

Nathalie Bailly 06 26 84 65 14

Marielle Bigot