Les sujets de tensions s'accumulent

Publié le 22/03/2016

Le comité technique de réseau du 17 mars se concentre sur les restructurations informatiques, sur la stratégie de Insee pour les années à venir, sur le budget et les conventions du GENES .
S’y ajoute la mise en oeuvre de l’ASA ZUS , les difficultés sur les frais de déplacements, le statut des attachés.
Tous ces sujets sont porteurs de tensions, qui s’accumulent sur le dos de l’ensemble des agents de l’institut ces dernières années.

RESTRUCTURATION DES SERVICES INFORMATIQUES, PROROGATION DES ARRÊTÉS.

Incidents informatiques

 

Durant la 2ème quinzaine de février, le dysfonctionnement d’un cluster de la salle machine située au centre informatique de Metz, a entraîné d’importantes perturbations pour l’ensemble des agents de l’Institut : interruption du service et impossibilité de reconnaître des postes nomades (à hauteur de 300).

La défaillance de ce cluster a nécessité le transfert des applications et des bases qu’il contenait vers un nouveau cluster.
Pour les enquêteurs, cela a nécessité le rapatriement des postes enquêteurs dans les services informatiques de leur direction régionale.


La Direction indique qu’à ce jour, la quasi-totalité des transferts a été faite et 90% des postes nomades des enquêteurs ont été traités. Elle indique également qu’il n’y a eu à priori aucune perte de données.
Un audit sera réalisé sur l’incident, ses conséquences et sa gestion.


Les organisations syndicales demandent que deux communications soient faites : l’une à l’adresse des agents pour expliquer les causes des perturbations informatiques, l’autre, à l’attention des mairies afin de rassurer sur la pérennisation de la collecte du recensement par internet.

....

remarques : les chiffres communiqués par la Direction sur les effectifs de l'Insee sont sous réserve de modifications