CAPN 6 : Déclaration liminaire "Intégrations" du 29 janvier 2016

Publié le 29/01/2016

Intégrations dans le coprs des contrôleurs des Finances publiques

Monsieur le Président,

Il reste quelques heures pour formuler des vœux pour l’année 2016.

Aussi les élus CFDT souhaitent à tous leurs collègues une bonne année 2016 qui verrait leurs vœux exaucés.

Pour commencer, les salaires étant bloqués depuis juillet 2010, une augmentation du point d’indice serait bien venue pour tous.

Ensuite, un peu plus de collègues dans les services pour effectuer les nombreuses tâches quotidiennes permettrait de moins souffrir de la pénurie d’effectifs.

Après de meilleurs conditions de travail seraient un plus pour la santé de chacun.

Malheureusement, la réalité est tout à fait différente et bien triste.

Dans les départements, de nombreux collègues ont subi la réorganisation des services, le transfert de missions et la fermeture de nombreuses structures.

Toutes ces réorganisations se sont faites pour économiser des crédits budgétaires et du personnel. Elles ne se sont pas toujours déroulées dans les meilleurs conditions : problème d'archives, problème de manutention, problème d'installation, problème de place, problème de nouvelles répartitions du travail, etc...

Les nombreuses suppressions d’emplois prévues pour 2016 ne vont pas faciliter le travail dans les services. Dans de très nombreuses structures, le manque cruel d’agents a atteint son maximum, les nouvelles suppressions ne vont qu'aggraver cette situation.

Les agents souffrent de ce déficit permanent de personnel et ont beaucoup de mal à assumer correctement leur travail.

Actuellement, dans certains départements, se tiennent des GT au cours desquels les directions locales annoncent encore de nouvelles réorganisations comme le transfert des amendes sur un seul poste du département voisin, une régionalisation du recouvrement des produits divers, des gestions d’hôpitaux par un autre département, des SIE ou des SIP regroupés, un accueil unique sur un site, un pôle d’enregistrement départemental et bien sur toujours des fermetures de centres des finances publics.

Toutes ces préoccupations engendrent de nouvelles tensions et n'arrangent pas les relations avec les usagers qui voient le service public disparaître de leur territoire. Les solutions dites modernes de télépaiement, télédéclaration, de centres d'appels, de site web ne remplacent pas le contact humain et ne donnent pas satisfaction aux usagers.

Pour améliorer le dialogue social dans notre direction, la DG a proposé de nouvelles règles de gestion qui remettent en cause tous les acquis obtenus suite à de nombreux groupes de travail.

En réalité, pour donner satisfaction aux directions locales, la DG propose, entre autre, un seul mouvement par an pour les A et les B, une première affectation sur le même emploi de 3 ans pour les C, l’impossibilité de changer de dominante pendant 3 ans pour les B.

Cette période d'expressions des vœux a été difficile pour tous les stagiaires et pour les collègues obligés de déposer une demande. Les choix diminuent en raison des regroupements ou suppressions de structures quel que soit la filière. Les élus CFDT espèrent que le mouvement de mutation du 1 septembre 2016 se déroulera correctement et que toutes les mutations pourront être faites : RE, RI, mouvements internes etc..

Pour cette CAPN, le sujet à l’ordre du jour est l’intégration de collègues.

La CFDT n' est pas opposée à l'intégration de collègues déjà dans nos services depuis un certain temps mais demande qu'une formation soit assurée. Ces futurs collègues sont appelés à intégrer la DGFiP et pourront obtenir des mutations sur d'autres missions mais sans formation initiale. Pour une meilleur intégration, il est urgent de prévoir une formation pour tous les accueils en détachement.

Béatrice OBELLIANNE – Vincent MAZELLA
Les élus B de la CFDT Finances Publiques

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS