Un mouvement de mutation non terminé

Publié le 08/07/2016

Huit années après la fusion, les règles de mutations posent toujours de gros problèmes

Lourdeur des règles et Ministère en retard comme chaque année

 Les élus CFDT Finances publiques constatent que la Direction Générale a mis au point un système de règles de mutations qu'elle n'arrive pas à gérer dans un temps correct et au mieux pour l'agent. En effet, la DG a avoué ne pas avoir effectué les mouvements internes faute de temps ! De plus, elle a dû attendre que le ministère arbitre le nombre de postes ouverts à la liste d'aptitude avant de commencer le travail sur les mutations.

 Les élus CFDT ont dénoncé cette situation.

Suppression du mouvement de mars très pénalisante

 La DG n'a fait aucun mouvement interne aux départements. Elle n'a fait rentrer que des ALD département là où il pouvait y avoir contestation.

 Or la DG avaitarbitrairement supprimé le mouvement de mars au motif qu'il fallait alléger sa charge de travail sur la période.Ce mouvement permettait de faire les mouvements internes aux départements dont les « ALD département ». Cette suppression devient un gros problème. Sans mouvement complémentaire va t on rester ALD département à vie ?

Une Ile-de-France toujours en difficulté

 La Direction générale reconnaît aussi avoir bloqué des mutations pour ne pas vider certains départements notamment d'Ile-de-France.

 Comment peut on admettre cette position, inadmissible pour la CFDT Finances publiques, quand on sait que de nombreux lauréats figurant sur les listes complémentaires attendent avec impatience d'être appelés à rejoindre nos services ?

Toujours de nombreuses vacances d'emplois

Le nombre de vacances d'emplois ne diminue pas même avec les suppressions de postes de B que la Direction générale a décidé. Il y a 907 emplois non pourvus.

Informaticiens

Les résultats des concours internes informatiques sont connus trop tardivement pour que les chaises laissées vacantes suite à promotion puissent être intégrées dans le mouvement de mutation.

Ce problème sera résolu en 2017, la DG s'yest engagée.

Quelques chiffres :

35 rapprochements de conjoint non faits,

260 nouvelles vacances d'emplois entre le projet et le mouvement définitif, 30 stagiaires et 3 promus B par CIS ou LA affectés d'office.

Notre analyse de ce mouvement

Quand on sait que de nombreux postes ne sont pas pourvus en province et auraient pu donner satisfaction à ces collègues, il est difficile d'accepter ces rapprochements non faits ainsi que les affectations d'office.

Les agents subissent le recrutement insuffisant de contrôleurs et la non anticipation de la DG sur le nombre de départs en retraite.

Tous les jours, de nouvelles vacances sont connues.

En laissant de nombreuses structures en sous effectif, la DG avec l'appui des directeurs locaux pourra justifier la fermeture de nombreux sites en les cataloguant de points noirs ou de points non attrayants. La solution miracle de la DG : on remet en place le mouvement pour les B sur postes spécifiques et ainsi on bloque 2 ans sur la même chaise le contrôleur muté !!!

Autre solution miracle : on fusionne 2 RAN , une déficitaire et une « normale » afin d'affecter sur l'ancienne RAN déficitaire le maximum de mutés.

Les élus CFDT Finances publiques ont constaté qu'après leurs interventions dans les suites, des situations personnelles ont été améliorées. Toutefois, les élus CFDT pensent que la DG aurait pu solutionner bien des situations avec un projet plus abouti.

Les élus CFDT ont voté contre ce mouvement qui est insatisfaisant et insuffisant.

 

 

 

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS