CAPN des agents B du 1 avril 2016 Mouvement de mutation hors métropole

Publié le 01/04/2016

HM : 131 dossiers pour 7 places

Les élus CFDT alertent la Direction Générale sur la mauvaise ambiance dans les services. Les restructurations et les projets de restructurations poussent comme des champignons dans les départements. Les directions locales proposent de nombreux transferts de missions ainsi que des regroupements de structure ou de services. Tout cela se fait sans associer les agents concernés. Ceux ci sont juste informés qu'ils devront soit changer de métier soit suivre leur mission avec des déplacements plus importants. Quant aux instances consultatives telles que le CTL ou le CHS-CT, elles sont bien souvent réunies après que la décision ait été prise et sont mises devant le fait accompli.

Le dialogue social devient un vain mot et n'existe pas ou peu dans les départements. Les conséquences psychologiques de tous ces changements ne sont pas prises en considération. De plus, maintenant, certaines missions sont transférées sur le département voisin, ces transferts empêchent beaucoup de collègues d'envisager de suivre leur mission et les obligent à se remettre en cause et à changer de métier.

Toutes ces perturbations sont très mal vécues. Les agents se sentent exclus, ignorés et sous estimés. Ce n'est pas l'aumône de 0,6 % d'augmentation du point d'indice au 1 er juillet qui va compenser la souffrance au travail !!!

Le dernier bébé du gouvernement qui consiste à mettre en place le prélèvement à la source ne va pas rassurer les agents. De l'avis de la Direction générale elle-même, ce prélèvement va engendrer une surcharge de travail dans nos services sans pour autant améliorer le recouvrement.

Comment la Direction générale prévoit-elle d'absorber ce surplus de travail sans recrutement ?

Elle veut réussir cette mission mais les moyens humains et budgétaires seront ils à la hauteur ?

Pour la CFDT, il faut à minima appeler l'ensemble des lauréats de concours c'est à dire la totalité des listes complémentaires

Dans tous les cas, il ne s'agit pas d'une réforme fiscale ce qui ne peut pas satisfaire la CFDT.

Enfin, les élus CFDT dénoncent le fait que les directions locales ne portent pas plainte quand les manifestations des agriculteurs entraînent des risques avérés pour les agents. Ces directions considèrent qu'il n'y apas de dégâts matériels. Il est vrai que la santé des agents ne compte pas beaucoup dans notre environnement professionnel !!!

Revenons à la CAPN de ce jour.

Les élus CFDT Finances publiques tiennent en premier lieu à dénoncer les conditions dans lesquelles se sont déroulés les appels à candidature. Les délais étaient très courts. Les propositions de postes ont été très tardives.

Concernant la procédure de mutations sur postes hors métropole, les élus CFDT Finances publiques souhaitent que les règles soient bien définies. D'une année à l'autre, les cursus changent mais bien souvent, ne sont pas expliqués en amont.

Les règles définies dans l’instruction de mutation des agents B doivent s’appliquer à tous y compris la possibilité de changer de filière.



 

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS