Une histoire dans laquelle l'héroïne fait un flop !

Publié le 25/11/2016

Vous trouverez ci-dessous le récit d'une contine douanière originaire de Roissy, et qui aurait hélas pu se produire ailleurs..

Le synopsis pourrait paraître assez banal; une très belle saisie de produits stupéfiants, quelques personnages dont l'actrice principale est l'héroïne... Mais avec le cinéma moderne, la cocaïne semble attirer beaucoup plus les faisceaux des projecteurs !

Le 12 novembre 2016, les agents de la BSE du terminal T3 de Roissy réussissent à force de persévérance et d'intuition douanière à appréhender 6kg119 d'héroïne ingénieusement dissimulés jusque là. Certains oseront lancer avec une touche de cynisme : "  rien d'exceptionnel ! Ils n'ont fait que leur travail ! "  
Et pourtant... vu d'une brigade qui défie au quotidien la complexité reconnue de ses flux spécifiques, l'événement était réellement historique !
La réalité est que cette affaire tant attendue n'aura marqué uniquement les esprits des agents et de leur hiérarchie locale... Comme souvent, les tragédies les plus inattendues sont aussi les plus poignantes. 
Car dans notre histoire, l'héroïne passe pour mal aimée, face au silence intriguant d'une direction qui est passée à côté d'une belle occasion de manifester sa satisfaction auprès de ses agents, et de communiquer sur Aladin. Seule la CROC SU n'a communiqué que très récemment sur cette très belle constatation, mais encore faut-il aller chercher l'information sur son site..
Nombreux sont ceux qui s'interrogent sur cette stratégie managériale. Malgré tout, à la BSET3 personne n'a pris ni la grosse tête ni ne se l'est prise d'ailleurs à cause de ce(tte) mépris(e). 
Le travail de recherche des stupéfiants a été simplement bien mené par les agents et le résultat est gratifiant pour eux-mêmes et produit de la fierté au sein de leur hiérarchie locale.  
Ce résultat hautement valorisé à l'indicateur P6 n'attirera pas plus l'attention (  sans doute très prise ailleurs ) des grands hiérarques locaux. Peut-être plus ceux de la direction générale ?
Ces dirigeants de Roissy avaient si ardemment sollicité les brigades des terminaux après qu'une "embarrassante pause" dans les résultats de saisies de stupéfiants les ait fait sombrer dans un profond désespoir. Sans doute étaient-il démesurément préoccupés à renouer les résultats de saisie de cocaïne, la si belle et si blanche cocaïne, si médiatique surtout... qu'il en ont oublié l'essentiel : l'humain et les méfaits de l'héroïne qu'il produit sur lui. 
Voilà qu'enfin, la cocaïne s'est mise à rejaillir par le sort d'un soudain rebond d'activité ! Ainsi, celle-ci a définitivement volé la vedette à l'héroïne du T3 ! 
Pour la CFDT Douane, toutes les drogues sont néfastes, et seul le résultat des saisies compte !
 
Messieurs les managers, vous qui sollicitez instamment vos agents dans le but d'obtenir des résultats contentieux en matière de produits stupéfiants, soyez mieux inspirés lorsqu'il s'agira de les féliciter, mais avant tout, de les encourager et de les soutenir dans leur travail de ciblage et de recherche.  
 
Ne vous déplacez surtout pas, un simple petit mot de félicitations suffira.