Les Echos de la DNRED - Avril 2016 : Mutations DOD - Scandale dans les îles !

Publié le 25/04/2016

 

Non contents de refuser tout dialogue social construit, pour faire avancer notre Service dans le XXI ème siècle, nous voilà revenus au XVIII ème. Le choix du « roitelet » adoubé par notre bon Maître prime sur toutes les règles (y compris de convenances)

 

Scandale dans les Îles 

Non contents de refuser tout dialogue social construit, pour faire avancer notre Service dans le XXI ème siècle, nous voilà revenus au XVIII ème. 

Un agent DOD classé ( 1er au points ) non muté, 3 externes DOD mutés pour Pointe à Pitre.

Sans préjuger une seconde de la valeur des collègues, autant dire haut et fort que les agents de la DOD ne sont que des incapables ( trop vieux, trop c….) 

Le choix du « roitelet » adoubé par notre bon Maître prime sur toutes les règles (y compris de convenances) 

Maintenant il va falloir former ces 3 agents, les envoyer en stage en Métropole, à moins que le stage DOD ne soit organisé cette année aux Antilles ?

Chance pour les participants, mais fi du coût, ne sommes-nous pas débordants de richesses et d’imagination ? 

Et quel beau précédent, la Direction Générale savait que les règles de mutations à la DOD, c’était

n’importe quoi, maintenant on a touché le fond, et là où il n’y a plus de règles règne le chaos.

Il n’y aura donc plus à s’inquiéter, négocier, siéger, voter puisqu’à la fin c’est le maître de séant et ses mécréants de sous-fifres, bien contents qu’il leur jette un os, qui l‘emportent. 

Les centrales syndicales étaient gênées aux entournures, la CFDT ne prenait d’ailleurs pas part au vote dans la mesure où la section locale votait contre en CAPL ( souveraine).

Et bien puisqu’il faut clarifier les choses, puisqu’il n’y a plus de règles autres que le choix du roi (telet), jetons cette CAPL, devenue loufoque, aux oubliettes. Et revenons à un classement normal aux points.

Merci Messieurs de nous procurer ces moments durant lesquels nous pouvons enfin nous exprimer et vous crier que l’injustice ne paiera pas. Si c’est une révolution qu’il vous faut...