Le drôle de jeu de la secrétaire générale de FO

Publié le 24/02/2016

LE DRÔLE DE JEU de la secrétaire générale de FO

Faisant l’objet d’attaques du syndicat FO (cliquez ici) qui reproche à une de nos secrétaires nationales de ne pas jouer le jeu, nous souhaitons expliquer certaines choses :

Nous ne nous étendrons pas sur la diffusion à grande échelle par des responsables syndicaux d’échanges d’e-mails privés, en les sortant en plus de leur contexte…

Nous ne parlerons que du fond : la CFDT a un fonctionnement démocratique qui lui impose de respecter les décisions prises par ses sections locales.

La branche CFDT Douane dans le cadre de l’intersyndicale nationale a dernièrement appelé au boycott des instances nationales et invité ses sections à un boycott des instances locales.

Celles-ci restent libres de respecter un appel national intersyndical ou non en fonction du contexte local. C’est d’ailleurs ainsi que beaucoup d’autres organisations syndicales fonctionnent.

De fait, certains de nos militants locaux ont décidé de participer à des CT ou GT locaux qui traitent de sujets cruciaux pour l’avenir de nos collègues voire sur demande de ces mêmes collègues comme c’est le cas pour le soit disant acte de trahison invoqué par FO.

Nous respectons totalement leurs décisions et leur proposons notre concours.

Il s’avère à la CFDT que la quasi totalité des secrétaires nationaux exercent aussi des responsabilités locales. C’est donc dans ce cadre qu’ils sont amenés à participer à des réunions au niveau DR après décisions de leurs adhérents. C’est pour cela que contrairement à ce que pense FO nous ne jouons à aucun jeu mais nous faisons seulement ce pourquoi nous avons été élus : défendre nos collègues.

Nous revendiquons un syndicalisme de terrain auquel participent activement nos responsables nationaux.

Selon nos informations une grande majorité de militants, toutes OS confondues, soucieux de remplir leur rôle en répondant à des demandes pressantes des agents en attente de restructuration souhaitent participer à des instances locales. Beaucoup de militants FO sont dans ce cas et ce n’est pas la CFDT qui le leur reprochera ! CE SONT SIMPLEMENT DES DÉCISIONS RESPONSABLES ET PRAGMATIQUES.

Nous proposons donc à l’omnipotente secrétaire générale de FO de balayer d’abord devant sa porte et de s’occuper de ses problèmes internes.

Pour notre part, nous ne pratiquons pas le DIKTAT imposé par le seul secrétaire général, n’en déplaise à certains dirigeants nationaux de FO déconnectés des réalités du terrain et peu respectueux du fonctionnement démocratique de leurs homologues.

Il est certain que nous continuerons à assumer nos responsabilités et que si demain un membre de notre bureau National doit solliciter une réunion avec l’administration à la demande de sa section locale et des adhérents, il le fera.

Nous n’avons pas à en rougir ou nous en excuser.