LE 24 MARS, TOUS UNIS CONTRE L’ABSURDITE !

Publié le 10/03/2016

Journée de mobilisation pour dire NON au démantèlement de la Douane !

Nombreux ont été les efforts déployés jusqu’ici pour tenter de contrer le PSD, ce funeste plan bourré de contradictions. Parmi elles :

- Accompagner les entreprises en éloignant toujours plus les agents de ceux qui en ont réellement besoin (PME / ETI)

- Accroître les capacités de contrôle en misant tout sur d’hypothétiques solutions informatiques, en centralisant les structures de ciblage, en communiquant sur des “labélisations”, en oubliant totalement le renseignement...

- Lutter contre le terrorisme en supprimant des brigades, en pulvérisant les services OP / CO sous couvert d’une théorie sur le dédouanement du futur.

- Garantir les intérêts économiques de l’Etat en renforçant de 10 personnes le SNDJ, en supprimant des effectifs à la DNRED, le tout dans un contexte d’explosion de la grande fraude (accises, TVA, etc)

Depuis décembre 2012,  l’action syndicale au travers de la mobilisation des agents, de la sensibilisation de l’opinion publique et des élus de tous bords a déjà permis de peser sur les projets de l’administration (sauvetage des DR grâce au retrait des mesures d’interrégionalisation des POC, PAE, SRE, inflexion sur les réductions des effectifs etc). Nous avons également obtenu des garanties significatives pour mieux protéger les agents des effets néfastes des fermetures de services.

Nous avons gagné des batailles mais nous n’avons pas gagné la guerre. L’action doit se poursuivre:

 Le 24 mars, toutes les organisations syndicales seront unies pour la défense de la DOUANE !

 La CFDT invite l’ensemble des personnels à s’associer à toutes les initiatives locales organisées ce jour-là afin d’obtenir la reconnaissance de la Douane comme administration prioritaire.

Pour les hommes, femmes, familles, emplois menacés,

pour nos mutations, notre cadre de vie, l’aménagement du territoire, la décentralisation,

pour nos conditions de travail, notre pouvoir d’achat, nos carrières,

pour l’idée que nous nous faisons de notre métier, pour la sécurité des citoyens, des consommateurs, l’accompagnement de  nos entreprises, leur développement à l’international

pour le choix assumé de la régulation des échanges, de l’harmonisation des politiques communautaires, de la préservation de notre économie nationale.

NON au PSD, non à la fermeture des bureaux, des brigades, tous services, non au dialogue social de surface !

 

LANÇONS L’ALERTE, LA DOUANE EST TOUJOURS MENACÉE !

 

 

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS