Départ des 2 avions de la base du Bourget, ou retraite anticipée pour le fleuron de l'Aéroterrestre !!!

Publié le 31/10/2017

Ce sera un bien triste jour que ce 30 novembre 2017 pour l'aéronautique douanière ! En effet, nos 2 Cessna T206 s'envoleront discrètement pour d'autres cieux mais ne reviendront pas, victimes d'une obsolescence programmée décidée par notre Direction Générale, et dont les justifications invoquées quant au démantèlement de la base aéroterrestre du Bourget ne manqueront pas d'interpeller les pionniers de l'aéronautique française, s'ils nous entendent...

En tout cas, la Douane aura tout fait pour assurer à nos deux aéronefs une retraite confortable, en les équipant ces derniers mois du dernier système de cartographie EURONAV 7 (associé à une caméra MX10) dont le développement et la mise au point opérationnels, en plus d’un investissement financier plus que conséquent, auront nécessité plusieurs années, mais aussi de nombreux collègues et intervenants !

C'est l'investissement de tous, équipages et équipes au sol, qui aura permis d’acquérir l’expérience, l’expertise et les réflexes nécessaires à l’intégration de cet outil performant au profit des unités terrestres, dans le montage d’opérations complexes; que ce soit dans le cadre de la lutte contre la fraude mais aussi dans la lutte anti-terroriste.

Enfin un programme aérien abouti et performant dont la Cour des Comptes aurait pu faire l’éloge !!!

Mais après pas moins de 7 550 heures de vol cumulées et quelques 12 années en service dans la Douane, nos bon vieux Cessna T206 ne semblent plus remplir l’ensemble des exigences afin de garantir des conditions de sécurité satisfaisantes aux équipages nécessaires à l'exercice des missions aéroterrestres qui leurs sont dévolues.

La raison invoquée serait la dangerosité du vol monomoteur !

Nos têtes brulées auront tout de même réussi à effectuer 520 heures de vol cette année et mené à bien de nombreuses missions de soutien au péril de contrarier nos experts de la sécurité des vols.

Pour l’heure, aucun moyen de substitution aussi efficace, aussi fiable, aussi peu couteux, aussi facile d’entretien et aussi facile à gérer en suivi de navigabilité ne semble être en cours d’acquisition pour l’aéroterrestre malgré les promesses maintes fois relayées d’une mission aéroterrestre pérenne.

Saint-Exupéry a dit :’ L'avenir n’est jamais que du présent à mettre en ordre.Tu n’as pas à le prévoir, mais à le permettre’