Le titre restaurant dématérialisé à l'essai

Publié le 27/04/2015 à 18H10
Une expérimentation de huit mois est mise en place afin de tester l'utilisation du titre restaurant dématérialisé. Elle s'achèvera le 31 décembre 2015 et concernera huit départements : Bouches-du-Rhône, Eure, Maine-et-Loire, Moselle, Nord, Essonne et la Réunion.

Les gestionnaires passeront les commandes via une application informatique du prestataire qui créditera les cartes à puce. Celles-ci seront débitées via les terminaux de paiement électronique des commerçants.

Le secrétariat général a indiqué qu'il ne souhaitait pas ajouter de nouvelles restrictions d'utilisation. Le forfait de 18 titres régularisables a posteriori est donc maintenu. L'administration a avancé plusieurs avantages à l'utilisation des titres dématérialisés 

  • la suppression du risque de vol ;
  • la fin des distributions et des collectes des pièces d'émargement ;
  • une souplesse d'utilisation (jusqu'à 19 € maximum par jour et une dépense au centime d'euro près).

La fédération CFDT des Finances suivra attentivement le déroulement de l'expérimentation avant de se prononcer sur sa généralisation.

Les chiffres : 
- 30, 5 millions € 
- 6,1 millions de titres restaurant papier 
- 33 000 agents concernés 
- 4 000 postes isolés 
- 350 gestionnaires locaux